Comme pour toutes les consultations, le chirurgien commence par discuter avec le patient pour bien comprendre ses objectifs esthétiques. Il constate qu’il y a trois types de patients qui viennent chercher une liposuccion. Ceux qui veulent substituer la liposuccion à la perte de poids, ceux qui recherchent une amélioration globale de leur silhouette et enfin, ceux qui sont globalement très en forme mais qui ont des zones rebelles, difficiles à atténuer.

Le chirurgien dit avant tout à tous les patients que la liposuccion n’est pas une procédure de perte de poids et qu’elle ne remplacera jamais un bon régime alimentaire et une activité physique régulière. Dans tout le corps, mais plus particulièrement dans l’abdomen, il existe deux principales zones de graisse : la graisse sous le muscle et la graisse sous la peau. La graisse située sous les muscles ne peut être réduite que par un régime et de l’exercice. S’il constate que c’est là leur principale préoccupation, j’indique aux patients que la liposuccion ne leur convient pas car elle ne cible que la graisse située sous la peau.

Pour moi, la liposuccion est vraiment destinée à un patient dont l’IMC est inférieur à 35, de préférence inférieur à 33. Il s’agit généralement de patients qui sont globalement en bonne forme, mais qui recherchent une silhouette esthétique plus définie ou qui cherchent à améliorer des zones rebelles comme les poignées d’amour ou la culotte de cheval.

Où peut-on pratiquer la liposuccion ?

La liposuccion peut être pratiquée dans toutes les zones où il y a un excès de graisse. Cela peut aller du menton/zone submentale jusqu’aux mollets et aux chevilles. De nombreux patients qu’il voit souhaitent une amélioration globale de leur silhouette et désirent ce que j’appelle une liposuccion 360, qui implique une liposuccion du dos, de l’abdomen et des flancs. Cela peut bien sûr être combiné à d’autres zones d’intérêt.

Comment se déroule l’intervention ?

La procédure est très simple et standardisée. Les liposuccions plus importantes sont généralement réalisées sous anesthésie générale, tandis que les plus petites peuvent être réalisées sous anesthésie locale et sous sédation si vous le souhaitez. Il pratique la liposuccion selon une technique appelée SAFELipo, qui signifie séparation, aspiration et égalisation de la graisse. À l’aide d’une grande canule, j’instille un liquide spécial qui aide à prévenir les saignements et me permet de briser ou de séparer la graisse. Ensuite, à l’aide d’une canule plus petite, il est en mesure d’aspirer rapidement la graisse qui vient d’être séparée et, enfin, il revient avec la grande canule pour égaliser la graisse qui reste. Il s’assure ainsi d’extraire la quantité optimale de graisse, tout en évitant les irrégularités de contour. La durée de l’intervention dépend vraiment du nombre de zones sur lesquelles il travaille et de la quantité de graisse que j’essaie d’éliminer. Cela dit, la moyenne est probablement de deux à trois heures.

Comment se passe la convalescence ?

La récupération est assez simple. Une fois l’intervention terminée, j’installe les patients dans un vêtement de compression, qu’ils porteront de moins en moins pendant un mois. Le vêtement aide vraiment à contrôler le gonflement. d’analgésiques, mais la plupart des patients se contentent de La plupart reprennent leurs activités quotidiennes en quelques jours et j’autorise le retour à une activité physique intense après deux semaines.

Quand les patients peuvent-ils s’attendre à voir les résultats complets ?

Il dit à la plupart des patients que le résultat final sera atteint au bout de trois mois environ. C’est à ce moment-là que le gonflement s’est résorbé et qu’ils peuvent vraiment voir le résultat final, une fois qu’ils ont enlevé leur vêtement. Cela varie bien sûr d’un patient à l’autre, car la guérison complète peut prendre de six mois à un an.

Quel est le coût ?

Le chirurgien facture la liposuccion par zone ou s’il fait une liposuccion à 360 degrés. Cela dépend vraiment de la quantité que l’on veut atteindre, mais il fournit des devis cosmétiques au moment de la consultation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *